bienvenue

actualités

qui sommes-nous?

collection

qu'es-ce que vous pouvez faire?

publications

links

contact

 

 

 

 

 

 

 

 

NL

FR

EN

Actualités

 

Journée portes ouvertes

samedi 19 octobre 2019

 

Le Fonds Suzan Daniel vous invite à venir à Gand, le samedi 19 octobre entre 12h30 et 17h00, pour une journée portes ouvertes. Nous vous y éluciderons notre travail en étalant des dizaines de nos trésors (documents d’archives, affiches, revues, dépliants, curiosités…) qui en même temps documentent environ 85 ans de notre histoire LGBT.

À 14h30 nous envisageons une visite guidée en français, à 13h30 et à 15h30 en néerlandais.

Renseignements utiles:

? Les locaux de l’Amsab-Institut d’Histoire Sociale, Bagattenstraat 174, 9000 Gand, donc tout près du Kunstencetrum Vooruit et le rectorat de l’Université de Gand

comment y arriver? En train: descendez à la gare de Gand-Saint-Pierre où vous prenez un des nombreux bus (55, 57-58, 70-72 et 76-78) qui passent par ‘Gent-Zuid’ (à 500 mètres) En voiture: vous pouvez garez votre voiture dans les parkings P3 (‘Gent-Zuid’) ou P10 (‘Sint-Pietersplein’) qui se trouvent assez près du Bagattenstraat

N’hésitez pas à nous contacter pour des renseignements supplémentaires: 09/223.58.79 ou info@fondssuzandaniel.be

Des Dolle Mina à #metoo : 50 ans de mémoire féministe

 

Le Centre d'Archives et de Recherches pour l'Histoire des Femmes, avec la collaboration du Fonds Suzan Daniel, vous invite chaleureusement à participer au projet Des Dolle Mina à #metoo : 50 ans de mémoire féministe.

Au début des années 1970, les féministes sont dans la rue. Donnant un nouveau souffle à d’anciennes revendications, elles marquent le coup d’envoi de la ‘deuxième vague féministe’ en Belgique.
En quelques années, les nouvelles initiatives fleurissent : groupes de parole, maisons et cafés de femmes, refuges pour femmes battues, comités pour la dépénalisation de l'avortement, revues et émissions de radio, études féministes... Des associations de lesbiennes ou de femmes issues de l'immigration sont aussi créées. Au fil du temps, la militance adopte de nouvelles formes et de nouveaux questionnements, avec l’émergence des mouvements queer et trans ou d’associations travaillant sur l’intersectionnalité.
Cette histoire, qui se construit encore aujourd'hui, nous voulons la préserver.

Notre objectif : sauvegarder la mémoire du mouvement féministe
D'ici 2020, nous dresserons un aperçu des ressources documentaires des associations féministes de 1970 à nos jours, afin d’organiser de manière efficace leur préservation.
Ces ressources sont peut-être conservées chez vous ou dans votre organisation, sous la forme de comptes rendus de réunions, de correspondance, de photos d’actions militantes, de magazines (les journaux locaux et les pamphlets peuvent être rares et précieux), d'enregistrements audio-visuels... Le matériel numérique en fait également partie.

Que pouvez-vous faire?
- Vous possédez de telles archives? Renvoyez-nous la fiche ci-jointe avec leur brève description. Nous téléphoner ou nous contacter par mail est bien sûr aussi possible. Si vous envisagez de confier à terme votre matériel à un centre d’archives, nous pouvons vous conseiller.
- Connaissez-vous des personnes qui ont des trésors dans leur grenier ? Parlez-leur de notre projet et mettez-nous en contact.
- Si votre organisation a été créée avant 1970, nous sommes aussi intéressées.
- Participez à nos journées d’échanges et de réflexion sur la mémoire et l’héritage du mouvement féministe.

Journées d'échanges: 25 mai (Nl) & 21 juin 2019 (Fr)
Nous vous invitons à participer à nos journées d’échanges et de réflexion qui auront lieu au centre Amazone à Bruxelles. La  journée en néerlandais se déroulera le samedi 25 mai : nous chercherons à y cartographier le mouvement féministe, nous vous conseillerons sur la préservation des archives et partirons à la recherche de récits ... La journée en français suivra le vendredi 21 juin. Cliquez ici pour le programme.

Intéressées? Contactez-nous. Nous attendons avec impatience votre présence.

Vie privée
Les informations que vous nous soumettrez ne seront jamais rendues publiques sans votre autorisation.

En savoir plus?
Contactez le Fonds Suzan Daniel:
info@fondssuzandaniel.be
+32 (0)9 223 58 79

ou le Centre d'Archives et de Recherches pour l'Histoire des Femmes (Carhif)
Rue du Méridien 10 - 1210 Bruxelles
+32 (0) 2 229 38 31
avg.carhif@amazone.be

 

Workshop

The Diagnosis of Being Different
Homosexuality, Media and Society since the Second World War

Anvers, le 1 décembre 2016

A l’occasion du 50ème anniversaire de l’émission ‘Diagnose van het anders-zijn’ (Diagnose de l’altérité) de la BRT, qui a voulu aborder l’homosexualité de manière constructive, une journée d’étude (en anglais) est organisée sur le rôle de la littérature et des médias dans la création de la ‘personnalité homosexuelle’ dans la deuxième moitié du 20ème siècle.  Elle se se terminera avec la projection, à 19 heures, de l’émission pionnière (en néerlandais).
Cette journée est une initiative du Forum pour la recherche belge en histoire des femmes, du genre et de la sexualité en collaboration avec le Fonds Suzan Daniel, le Carhif, Power in Histor : centre d’histoire politique de l’Université d’Anvers et le groupe de recherche en histoire culturelle depuis 1750 (KU Leuven).

Vous trouvez le programme entier ici

En pratique:
La participation est gratuite.  Les inscriptions se font par mail via avg.carhif@amazone.be ou via le Fonds Suzan Daniel.

Lieu: Université d’Anvers, Stadscampus – Bâtiment K, local K.201
Kleine Kauwenberg 14 - 2000 Anvers

 

Bulletin annuel

Le nouveau numéro :

Bulletin annuel

Dans numéro 19: quelques photos remarquables de 1914-1918, les souvenirs de Suzan Daniel sur les bars gays et lesbiens à Bruxelles aux années 1930 et 1940, et l’histoire de la Communauté du Christ Libérateur, fondée en 1974.

 

Exposition Georges Eekhoud

 

Pour le Fonds Suzan Daniel, les WorldOutgames à Anvers sont le moment idéal pour rendre hommage à un pionnier qui est un peu tombé dans l’oubli: Georges Eekhoud (1854-1927), écrivain et illustre uraniste.  Cet été, grâce au Letterenhuis (les archives littéraires) et l’Erfgoedbibliotheek Hendrik Conscience (la bibliothèque historique), vous pourrez donc visiter une exposition passionnante (et trilingue) dans sa ville natale.

Georges Eekhoud (Anvers 1854 – Schaerbeek 1927).  Ecrivain de langue française, collaborateur de ‘La Jeune Belgique’, du ‘Coq rouge’, du ‘Mercure de France’..., et en 1893 lauréat du Prix quinquennal de littérature.  Lié d’amitié avec Hendrik Conscience et Peter Benoit, avec James Ensor et René Magritte, avec Stijn Streuvels et Emile Verhaeren…  Un homme de colères et de passions, un ‘prolétaire des lettres’, qui “peigne avec une prédilection marquée les passions socialement réprouvées et les gens du bas de l’échelle sociale”.
En plus, il était “un pionnier de la représentation artistique de l’homosexualité, frayant la voie d’une conception poétique de l’amour uraniste”.  Par exemple avec ‘Escal-Vigor’ (1899), un des premiers romans à revendiquer le droit d’aimer un autre homme: “Un moment viendra où je proclamerai ma raison d’être à la face de l’univers entier”.  Il en résulte qu’Eekhoud est poursuivi (mais finalement acquitté).

Un tas de photos, livres, journaux intimes et lettres (d’amour) vous montreront la vie et l’œuvre de Georges Eekhoud.  L’exposition se compose de deux parties:

  • la vie privée et l’engagement social d’Eekhoud, y compris le procès (au Letterenhuis)
  • ses nombreuses relations littéraires et internationales, à l’époque de la naissance du mouvement de libération homosexuelle, avec par exemple Magnus Hirschfeld, Oscar Wilde, Eugène Wilhelm, André Gide, Jacques d’Adelswärd-Fersen et Jacob Israël de Haan (à la magnifique salle Nottebohm de l’Erfgoedbibliotheek)

Informations pratiques
Georges Eekhoud (1854-1927) – Littérature et engagement
a courru du 27 juillet au 25 août 2013
tarifs: € 5 / € 3 / € 1 / gratuit (1 ticket pour les deux expositions)

tous les jours sauf le lundi
de 10h à 17h au Letterenhuis, Minderbroedersstraat 22, 2000 Antwerpen
de 13h à 17h à l’Erfgoedbibliotheek Hendrik Conscience, Hendrik Conscienceplein 4, 2000 Antwerpen

www.consciencebibliotheek.be
www.letterenhuis.be

Portrait de Georges Eekhoud par Henri Houben, 1876 (Collection Erfgoedbibliotheek Hendrik Conscience)

 

 

 

Le Fonds Suzan Daniel vous a invité de venir à Gand, le samedi 26 novembre 2011 à 14h00 ou à 15h00, pour une journée portes ouvertes.

Nous vous y éluciderions notre travail (acquisitions, difficultés, défis…) en vous montrant des dizaines de documents spéciaux de notre collection: affiches, lettres, périodiques, dépliants, curiosités… qui en même temps documentent environ 70 ans de notre histoire homo/lesbienne. 

Quelques photos d'une petite partie de notre collection:

Renseignements utiles:

?

Les locaux de l’Amsab-Institut d’Histoire Sociale, Bagattenstraat 174, 9000 Gand 

comment y arriver?

En train: descendre à la gare de Gand-Saint-Pierre où vous prenez le bus 42/44 ou un des très nombreux bus et trams qui passent par ‘Gent-Zuid’ (à 500 mètres) 

N’hésitez pas à nous contacter pour des renseignements supplémentaires:09/223.58.79 ou info@fondssuzandaniel.be